Récit de la sortie du 4 juin par Georges Defawes

Publié le 9 Juin 2011

Bonjour à tous,

La sortie de ce samedi 4 juin se présentait plutôt bien. En fait, Francis et moi sommes allés pêcher le parcours de la société de pêche d'Houffalize le jeudi 2 juin. Et la journée a été plutôt bonne (très bonne), vous pourrez questionner Francis.
La soirée, tout spécialement, nous a permis un coup du soir réellement appréciable, juste en aval du pont de Nisramont. Nous étions passé par cet endroit en matinée pour constater que le niveau de l'eau était tout-à-fait normal, un bon présage en quelque sorte. Il n'en était plus de même en début de soirée, le niveau était descendu de 20 cm au moins!!! Mais notre patience a été payante, et sur le coup de 9 heures du soir, nous nous sommes trouvés plongés dans un nuage de mouches de mai, avec pour conséquence, des truites gobant bruyamment à quelques mètres de nous, un vrai rêve du coup du soir. Nous avons pris des truites qui se sont révélées être les plus belles de la saison, avec une taille du 35 cm et plus, un grand moment.
Mais le samedi, il faut bien l'avouer n'a pas vraiment répondu aux espoirs nés le jeudi.
Nous nous sommes rendus à Tibiéwé et le niveau de l'eau était quand même un peu bas (l'eau s'échauffe donc plus vite). Quelques truites ont été capturées par Willy, Francis et moi-même (les 3 seuls présents pour cette sortie), mais nous nous sommes surtout rabattus, pour notre plus grand plaisir, sur la pêche de barbeaux et de hotus de belle taille (oui, ils prennent des nymphes!!), c'est aussi de la pêche à la "mouche" en fait.
La soirée est arrivée et l'espoir d'un coup du soir tel que nous l'avons vécu jeudi 2 juin nous a conduit de nouveau en aval du pont de Nisramont. Nous étions les seuls pêcheurs à cet endroit. La soirée passait sans que ne se reproduise le coup du soir du jeudi et puis, la nuit pratiquemet installée, les truites sont sorties et vous pourrez questionner Willy sur ses prises. Je pense que la vallée garde encore l'écho des ses éclats de voix à la vue des truites pendues à sa ligne.
La journée a été certes longue avant que la pêche ne démarre vraiment, mais nous avons encore pris, cette année, des truites avec l'aide de la grande mouche de mai, de belles truites. Donc, aucun regret, vraiment!

Je viendrai mercredi au Club avec quelques séquences filmées plus que convaincantes!

Dimanche 5 juin, bien reposé de la veille, j'ai pu observer, sur les berges de la Meuse, des nouveaux oiseaux éventuellement piscivores (mais bien moins que les cormorans qui sont particulièrement discrets pour le moment). Alors oui, j'ai pu observer et photographier six........cigognes. A mon avis, il y a eu, parmi les familles des environs (Visé et Maastricht), des naissances ces derniers jours, les cigognes paraissaient fourbues par leurs nombreuses livraisons.

Rédigé par filou

Repost 0
Commenter cet article